Retour sur la CHARENDEUCHE 2019

L’édition 2019 de

LA CHARENDEUCHE

(cliquez dessus pour l’agrandir)

a été organisée par

Dedeuch Folies de La Rochelle

ce Dimanche 09 Juin 2019

Articles de SudOuest annonçant l’évènement :

Présentation de la Rencontre :

(cliquez dessus pour l’agrandir)

Récit de la journée racontée, une fois n’est pas coutume, par l’un des participants non-membre de Dedeuch Folies (que nous remercions en passant), en l’occurrence Angéline :

 » Nous avons acheté récemment une Renault 4L CLAN GTL de 1987.
Invités par les responsables du club , rencontrés le dimanche précédent nous nous retrouvons
au départ de la 4ème CHARENDEUCHE 2019 à Saint-Xandre.
Voici le récit de cette journée, vécue par notre équipage des Rebelles en 4 L au milieu d’une
cinquantaine de 2CV et autres bicylindres Citroën…

Dimanche 9 juin 2019
Journée WAOUH !!!
Levés à 7h15, nous nous préparons, emballons nos sandwichs, boissons et verres dans la
glacière. Nous arrivons à 8h30 à Saint-Xandre.
Le staff est là. Une quinzaine de 2 CV, Visa, 3 CV, Ami 6, Ami 8, Diane, Acadiane, sont déjà
garées sur le petit parking du champ de foire.
Fabrice nous fait signe de rentrer dans « l’arène ». Une petite manœuvre, la direction non-assistée se fait sentir, mais je m’en sors plutôt pas mal…
La 4L est garée au milieu de ses copines Dedeuches.
Hier soir avec Gaël, mon mari, nous avions préparé des affichettes humoristiques qui ont bien
faire rire tout le monde.
Nous n’avions pas vraiment compris en quoi consistait cet événement… Il faut s’inscrire. 10
euros l’équipage.
Ce qui nous donne droit à un café et une brioche au bar « Le 16ème homme » ainsi qu’à toutes
les dégustations tout au long de la journée. L’organisation est au top !

Pendant une bonne heure les voitures arrivent au fur et à mesure, une cinquantaine tout de
même !
Nous ne savons plus où donner de la tête, tout le monde parle à tout le monde, sourires, bises,
accolades, toutes et tous heureux de se retrouver ou de faire connaissance.
Nous prenons juste quelques minutes pour étudier le parcours, les questions, où l’on doit aller,
où l’on va s’arrêter. Ça devrait être sympa.
Les élus et sponsors sont là…
Le convoi se forme.
Dominique (c’est notre mécano chez qui nous avons acheté la 4L) est en pôle position avec sa
Mobylette-Motobécane et son beau casque vintage !

Les voitures s’avancent sur la ligne de départ une par une. Les conducteurs et passagers
doivent répondre à une première question de Philippe notre speaker du jour avant de pouvoir
démarrer leur périple.
Évidemment ce sont des questions « Citroën »…
Presque toutes les Dedeuches sont passées, c’est à nous !
Tout le monde rigole, Les Rebelles en 4 L, quel question va-t-on leur poser ?
« A quelle vitesse roulait la première 2CV, à 5 km près ? » Je réponds « 60 » et je gagne !!!
Youpi, ça commence bien. J’ai eu un très beau tee-shirt du département Charente Maritime…

Gaël s’embrouille dans les feuilles, il faut repérer le nord, l’échelle de la carte, on part trop
loin, on bifurque, on retombe sur la bonne route, on suit la carte, on roule sur un chemin de
pierres, d’ornières, de flaques… Je suis prête à râler après mon copilote jusqu’à ce que l’on se
rende compte tous les deux des marques de pneus de toutes les 2CV passées avant nous.
C’est bon, c’est normal, nous avons des voitures aussi solides et intrépides que des 4×4. C’est
parti pour l’aventure !!!!
Ça saute, ça remue, c’est drôle, j’ai la banane.

Premier arrêt dans le centre bourg de Marsilly.
La première question du rallye concerne l’âge de l’arbre, symbole de la Paix, devant l’église.
Tout le monde se gare, descend avec papier et crayon
  :

Cinq minutes après nous repartons, avec une belle file de 2CV devant et derrière nous cette
fois. C’est plus sympa que de rouler seuls.
Les piétons nous regardent passer, petits coups de klaxon, coucous de la main. C’est chouette !

Mais je ne sais pas pourquoi, la route me paraissait un peu trop belle.
Je dis à Gaël : « peut-être que celui qui est devant se trompe de chemin… » En effet, Gaël
regarde bien les plans. Au même moment, la 2CV de tête fait demi-tour.
Mon copilote note que l’on peut retrouver la route facilement sans rebrousser chemin… Alors
on tente, ça fonctionne, on se retrouve devant les autres !

Direction Pointe de Saint Clément, en passant dans Esnandes, pour la visite du carrelet de
Patrice.
L’accès se fait sur une passerelle en planche qui se balance très sensiblement lorsque d’autres
personnes marchent dessus en même temps. C’est flippant, on est assez haut tout de même au-dessus de l’eau :

Patrice nous accueille, nous parle de pêche, nous confirme qu’il y a beaucoup moins de
poissons qu’avant et nous indique quelques coins où l’on pourra tenter de lancer nos cannes.
Ici avec le carrelet il pêche des mulets, solettes et anguilles.
On tente de tourner la manivelle, le grand filet monte et descend. Cela s’appelle de la Pêche à
la vague
:

Gaël ramène une petite anguille qu’il libère aussitôt après la photo :

A 500 mètres nous attend l’équipe des ostréiculteurs.
Ils nous ont préparé une super dégustation d’huîtres, citron, pain, beurre et petit verre de
blanc.
Sorties en direct des claires, c’est très très bon !

Les discussions reprennent, pendant cette heure de pause. On apprend à se connaître, on se
présente aux uns et aux autres

Nous reprenons notre périple. Nous suivons une dizaine de 2CV…
Nous passons au Port de la Pelle, les gens nous saluent !
Arrivés à Lauzière, le road book nous indique d’aller tout droit, mais la route est barrée pour
travaux…
On voit des 2CV aller et venir de tous les côtés ! C’est par où ?
Nous allons à gauche, puis à droite, nous nous retrouvons dans un lotissement. Christian dans
son AMI 6 bleue nous suit.
Je m’arrête pour lui dire que l’on s’est trompé. Nous étudions mieux le plan. Le GPS sur le
téléphone de Gaël ne fonctionne pas du tout…
On reprend la carte papier.

Nous devons rejoindre pour la prochaine question le Port du Plomb :

Allez, c’est reparti pour un tour complet de Lauzière
Au niveau des travaux du centre, nous suivons les pancartes « Déviation » et nous trouvons
enfin notre indice :
La mer est belle ici avec une petite plage sympa. Trois personnes se baignent en combi parce que l’eau est très froide nous disent-ils…

Christian, seul dans sa voiture nous suit et nous suivra jusqu’au soir.
Il ne connaît pas du tout ce coin et sans copilote ce n’est pas simple de conduire et d’étudier la
carte avec toutes les indications en même temps
.

Ha ! Problème ! Les deux prochains indices sont dans la rue qui débouche sur les travaux.
Elle est en sens interdit à 800 mètres. Nous nous engageons tout de même et nous avons bien
fait !!!
La question suivante est « quelle est la marque du petit garage » ?
Ho ho ! Un garage SIMCA !
Les portes sont fermées, mais je m’arrête quand même parce que je sais que Gaël aime bien
faire des photos de ce genre d’enseignes.
Christian nous accompagne.
Et là, arrive Danik, le propriétaire…
Il nous ouvre les portes !!! YOUPI !!!
Tous les autres équipages qui sont passés avant nous n’auront pas eu la chance de voir les
trésors de cette caverne d’Ali Baba.
Trop chouette !
Une Ariane, une Simca 1000 et une Simca 6, brillantes, de toute beauté !
Très sympa Danik, c’est un vrai passionné…
Il m’explique que le logo de l’Hirondelle symbolise le petit appétit d’oiseau, en clair la faible
consommation de carburant de ces voitures.

Nous continuons sur notre route sans issue pour trouver l’indice devant l’ancienne école
communale :

Bon ! Nous avons un peu traîné chez Danik, ça en valait la peine, mais nous sommes attendus
pour le pique-nique de 13h à Saint-Xandre.
Nous nous perdons encore…
Après Nieul sur Mer, nous nous retrouvons devons la pancarte Lagord… Pas là… Christian
nous suit dans nos demis-tours…
Un appel téléphonique. Le rendez-vous n’est pas devant le cimetière, mais sur le parking du
club de pétanque.
Ha oui ! Il y a un immense tournoi de foot pour les jeunes, venus de toute la France… Il y a
des voitures et des gens partout !
Saint-Xandre ! The place to be aujourd’hui !
Nous trouvons le parking, les Dedeuches sont bien rangées, c’est beau toutes ces couleurs
:

Un grand tivoli est installé avec des tables et des chaises.
Un apéro nous est offert et nous nous installons pour manger nos sandwiches avec
Dominique.

Nos voisins de table sont les propriétaires et concepteurs de la 2CV et caravane aux papillons.
Ils sont un peu déçus mais tout de même souriants : ils ont suivi le roadbook à l’envers… il
faut dire que la feuille était agrafée dans le mauvais sens.
Ils ont donc fait ce matin, seuls, le périple que nous allons suivre cet après-midi.
Ils nous préviennent que les chemins sont très boueux et caillouteux… ça n’a pas du être facile
avec la caravane !
Très très sympathiques, vraiment adorables. Ils partagent leur pique-nique avec mes amis C.
et H. qui sont venus nous retrouver avec leur très jolie Fiat 500 de 1969…
Hop hop hop, tout est rangé, il est 14h30.
Il est temps de repartir cette fois du côté de Saint Ouen d’Aunis et Andilly jusqu’aux écluses
au-dessus de la Sèvre Niortaise :

Les 2CV se garent où elles peuvent sur les petits chemins autour et devant la maison
éclusière…
Un « gardien » patibulaire vient faire la morale ! Attention ! Il ne faut surtout pas stationner ici
sous peine d’amende… Ouh là là !
Allez les Dedeuches ! Nous avons la réponse à notre question, on ne reste pas lui donner
l’occasion de devenir très méchant… :

Nous roulons pratiquement tout l’après-midi sur de tous petits chemins, avec de l’herbe, des
différences de niveaux, des trous, des flaques, de la boue, des cailloux, des morceaux de tuiles
de remblai…
C’est sportif mais paisible et serein avec un beau spectacle de ciel aux nuages de toutes les
nuances de gris, les champs de blé encore verts mis en valeur par les tâches rouges des
coquelicots, une cigogne qui vole ici, des ânesses dans ce pré… Même les enfants à l’arrière de
la 2CV qui nous suivait s’étaient endormis.
Nous arrivons au château de La Sauzaie qui a hébergé Richelieu en 1627. Nous voyons
surtout le très beau portail… et un beau chemin entouré de verdure.

Allez, encore une étape ! La chèvre rit !
Super accueil ! Goûter de petits fromages de chèvre frais et tartines de rillettes de poulet.
Nous visitons la ferme avec les poules, chèvres, moutons, dindon, oie… Retour aux sources…
Retour aux valeurs de notre enfance, bien en phase avec nos véhicules…
:

Nous repartons pour retrouver le parking du club de pétanque à Saint-Xandre !
Toutes les voitures se garent pour une dernière expo…
Installés dans le tivoli, la remise des récompenses peut commencer. Tous les équipages sont
arrivés.
La dernière question du rallye était la suivante : « Combien d’huitres ont été ouvertes ce matin
lors de la pause chez l’ostréiculteur ?« 

Le classement, en plus des bonnes réponses aux neuf autres questions, s’est fait sur le nombre
indiqué le plus proche de la bonne réponse.
Tous les équipages ont un cadeau :


Nous sommes tous fatigués mais très heureux de cette journée d’exception.
Et voilà, c’est terminé, tout le monde se quitte avec l’espoir de se retrouver bientôt, lors d’un
prochain événement, rassemblement de vieilles voitures.

En 2CV comme en 4L, la vie est belle !!!  »

 

Angéline

 

 

 

 

 

 

 

 

Retrouvez les albums photos de cette journée en cliquant :

ICI   –   ICI   –   ICI  –   ICI

Retour sur la CHARENDEUCHE 2019